Le polypore hétéromorphe ( Antrodia spp. )

Ce champignon est. à côté de la mérule et du coniophore des caves, le plus destructeur dans les bâtiments. Ils s’attaquent aussi aux boiseries extérieures en contact avec la terre.
Le polyphore hétéromorphe s’attaque de préférence aux résineux, mais aussi aux feuillus, et provoque une pourriture brune. Il nécessite une humidité plus forte que la mérule ou le coniophore des caves.

Caractéristiques

Les fructifications sont tout d’abord blanches, puis, selon la sorte, prennent une couleur jaunâtre ou rose. Sur le bois, elles ont l’apparence de rugosités ou de boursouflements. Les pores sont visibles à l’œil nu. Leur forme varie : rondes ou carrées.


Le mycélium est blanc et cotonneux. Au début, il ressemble à celui de la mérule. Les champignons développent des cordonnets blancs du diamètre de la ficelle, avec lesquels ils recouvrent le substrat sans bois et traversent la maçonnerie.


Comment y remédier ?

Une attaque de polyphore hétéromorphe doit toujours être traitée. Faire appel à un spécialiste qui décèlera le champignon et qui fera une expertise.
Pour tout traitement, se conformer à la norme DIN 68800-4 « Protection du bois- mesures de traitement contre les champignons et insectes destructeurs du bois »

Einloggen

Polyphore hétéromorphe - Fructifications
Photo : Dr. Tobias Huckfeldt, Hambourg