La mérule ( Serpula lacrymans )

La mérule se trouve dans les bâtiments et fait partie de la famille des Coniophoraceae.
C’est un des champignons lignivores les plus dévastateurs parce qu’il peut se propager avec ses cordons mycéliens sur plusieurs mètres de longueur et peut traverser la maçonnerie. Comme il est capable de transporter de l’eau sur une longue distance, il peut aussi attaquer le bois relativement sec.
La mérule s’attaque au bois de construction (poutres, chevrons) mais aussi aux lames de parquet, aux plinthes, aux lambris, aux encadrements de portes et aux menuiseries extérieures. La mérule dégrade la cellulose du bois et provoque une pourriture cubique.
Le traitement de la mérule doit être effectué par un spécialiste, pour éviter que des restes de mycélium et les spores résistantes ne recommencent à se développer ou à germer.

Description

Les fructifications de la mérule forment une masse molle et visqueuse, de forme ronde à elliptique à marge de croissance blanche, de couleur rouge brun, ridées au centre. Le diamètre de ces fructifications peut aller jusqu'à´2 mètres.
Le mycélium est tout d’abord blanc et a un aspect cotonneux. Puis il se désagrège et apparaît sur le bois comme une couche argentée. Typiques sont les filaments gris argenté allant jusqu’à 8 mm de diamètre. Ils s’insinuent au cœur du bois et peuvent traverser la maçonnerie.

Où se trouve la mérule ?

La mérule se développe surtout dans les caves et greniers de bâtiments anciens. Une forte humidité de l’air et du bois offrent des conditions de croissance idéales à la mérule. Elle se développe dans les faux-planchers, dans les cloisons intermédiaires, derrière les lambris. La présence de la mérule n’est souvent détectée que lorsque les boiseries se boursouflent ou que les fructifications sont visibles.

Comment s’attaque-t-elle au bois ?

Les champignons se propagent par les spores. Celles-ci se forment en très grand nombre dans les fructifications de vieux champignons. Les fructifications d’une mérule peuvent entraîner la formation de jusqu’à 6000 spores par minute, par centimètre carré. En raison de leur grand nombre, on les trouve donc partout. En se déposant sur une boiserie suffisamment humide, elles germent et se développent en filaments appelés hyphes qui s’enchevêtrent pour former le mycélium. Les hyphes sécrètent des enzymes qui décomposent le bois et le pourrissent. Après un certain temps, qui varie selon la sorte de champignon et les conditions d’existence, le champignon développe des fructifications qui, en produisant les spores, assurent la reproduction de l’espèce.

Quels dégâts la mérule cause-t-elle ?

Vu que la mérule reste souvent confinée à l’arrière des boiseries sans révéler de signes visibles, elle peut causer des dégâts considérables. Une attaque de mérule peut détruire toute une construction. Dans un quart des cas, les dégâts dans les bâtiments causés par des champignons sont causés par la mérule.

Comment y remédier ?

Dans tous les cas, faire appel à un spécialiste qui décèlera l’attaque de mérule et fera une expertise.
Pour tout traitement, se conformer en Allemagne à la norme DIN 68800 sur la protection du bois, partie 4 « mesures de traitement contre les champignons et insectes destructeurs du bois ».
Le traitement ne peut se faire que par l’intermédiaire d’une entreprise spécialisée.
( voir aussi « Procédés de traitement curatif du bois )

Einloggen

La Mérule - Fructifications
Photo: Dr. Dietger Grosser, Munich

La Mérule - Corps pulpeux
Photo: Dr. Dietger Grosser, Munich