Le Lenzite des clôtures (Gloeophyllum spp.)

Les lenzites des poutres se trouvent surtout dans les forêts, sur les bois exposés au soleil. On les trouve aussi sur les constructions en bois de résineux (poteaux, ponts, pilotis, clôtures, bois ouvragés à l’extérieur, balcons, châssis de fenêtres, chambranles). On le trouve rarement dans les bâtiments

Les sortes les plus fréquentes sont : le lenzite des sapins ( Gloephyllum abietinium ), le lenzite des clôtures ( Gloephyllum sepiarium ).et le lenzite des poutres ( Gloephyllum trabeum )

Caractéristiques

La distinction des lenzites se fait suivant la taille, la forme et la coloration du mycélium, la structure de la fructification et la structure microscopique des hyphes et des spores. Le lenzite développe sur les boiseries souvent des fructifications de formes différentes, ce qui rend l’identification difficile.

La description suivante correspond aux lenzites poussant dans les forêts.
Le mycélium a une coloration qui varie de la couleur rousse au marron foncé, avec une marge de croissance blanche. Il est zoné de sillons concentriques. Les chapeaux, souvent alignés, imbriqués, collés, ont une longueur de 3 à 10 cm et une épaisseur de 2 à 7 cm. Sur les bois d’œuvre, les fructifications se forment surtout dans les fissures d’assèchement et ont une consistance de liège. Elles ont souvent des lames, mais elles peuvent avoir aussi des pores.
Le lenzite des sapins a des fructifications de petite taille, ayant la forme de chapeau, d’une couleur rouge ou marron foncé, avec une marge de croissance blanchâtre. Elles ont toujours des lames.
Les fructifications des lenzites des poutres ont une forme de chapeau. Elles ont une largeur de 2 à 12 cm et une épaisseur de 1 à 4 cm. La face supérieure est marron et la marge de croissance un peu plus claire. Elles n’ont souvent que des pores.

Comment attaque-t-il le bois ?

Au contraire de la mérule et du coniophore des caves, les lenzites ne se développent pas par le mycélium. Le champignon se développe à l’intérieur du bois, par des spores qui se forment dans les fructifications. Quand ces spores tombent sur un terrain favorable, par exemple sur un bois de résineux d’une certaine humidité, elles germent et engendrent un mycélium.
Dans le bois, elles provoquent des petites pourritures marron qui croissent peu à peu. Comme les lenzites se développent à l’intérieur du bois et supportent des températures relativement élevées, elles peuvent s’attaquer à des bois ouvragés exposés au soleil et donc secs.

Quels dégâts les lenzites causent-ils ?

Les lenzites, faisant partie des pourritures brunes, provoquent une pourriture intérieure. Le mycélium forme le champignon qui sert de substrat et n’apparaît généralement pas en surface. On ne reconnaît une attaque de lenzites que lorsque les fructifications apparaissent dans les fissures du bois ou lorsque les dégâts sont si avancés que la couche supérieure du bois s’effrite. On aperçoit aussi un clivage selon les cernes annuels du bois.

Comment y remédier ?

Comme une attaque de lenzite ne se détecte souvent que lorsque les fructifications apparaissent entre les fissures du bois, et qu’à ce stade, le bois est déjà endommagé, il faut enlever les bois détruits et protéger de façon préventive les autres bois avec un produit de protection chimique.
Une attaque de lenzite dans un bâtiment doit être traitée. Faire appel à un spécialiste qui décèlera le champignon et fera une expertise. Se conformer à la norme DIN 68800-4.

Einloggen

Fructifications de lenzites sur un châssis de fenêtre