Champignons du bleuissement

On parle de bleuissement du bois quand celui-ci présente des colorations bleues à noires, provoquées par des champignons décolorant le bois. Le bleuissement du bois est considéré comme un défaut, le bois bleuté est donc trié car il ne peut pas toujours être utilisé.
Les champignons de bleuissement vivent des substances du bois.
Il n’y a pas de destruction du bois ( pas de pourriture ).

Quels sont les champignons de bleuissement ?

Les colorations sont provoquées par les champignons du groupe des Ascomycètes ou des Deuteromycètes. A ce jour, quelques 250 différentes sortes de champignons du bleuissement sont connues. Le Ceratocystis ( du groupe des Ascomycètes) , l’Aureobasidium, l’Alternaria et le Clasoporium ( groupe des Deuteromycètes) sont les espèces les plus connues. Un bleuissement a souvent plusieurs causes. Pour identifier les différentes sortes, des examens microscopiques sont nécessaires.

Comment le bois est-il attaqué ?

Les dégâts apparaissent surtout sur les résineux. Le bois de pin est particulièrement menacé, mais aussi l’épicéa, le sapin, le mélèze ainsi que quelques sortes de feuillus comme le hêtre et certains bois exportés ( limba, sapin du Brésil, koto) peuvent être attaquées.
La contamination du bois peut s’effectuer de différentes manières. Les spores des champignons se répandent sous l’influence de l’air, des insectes ou de la pluie. Les champignons de bleuissement se distinguent aussi par leurs besoins. Les facteurs déterminants sont la température et l’humidité du bois.

Sortes de bleuissement

On distingue le bleuissement du bois sur pied, le bleuissement du bois de sciage et le bleuissement secondaire.

On distingue le bleuissement du bois sur pied, le bleuissement du bois de sciage et le bleuissement secondaire.

Les champignons provoquant le bleuissement du bois sur pied attaquent le bois très humide. Ils peuvent déjà s’attaquer aux grumes entreposées dans la forêt. Certes, le bois fraîchement scié n’est pas attaqué, mais dès la moindre réduction du taux d’humidité dans le bois, les champignons peuvent se répandre dans l’aubier. Le bleuissement du bois sur pied est provoqué surtout par les espèces Ceratocystis et Ophiostoma. 
Bois de grume protégé - Bois de grume non protégé, bleuté

Les champignons provoquant le bleuissement sur le bois de sciage attaquent le bois un peu plus sec (planches et madriers fraîchement sciés). Ils apparaissent, après le sciage des troncs, sur les palettes mal empilées ou pas suffisamment sèches.

Les champignons du bleuissement secondaire attaquent le bois déjà traité, vernis ou non. L’humidité et les spores des champignons pénètrent dans le bois par les fissures qui se trouvent dans le vernis. Les champignons se développent sous la couche de vernis et, des mois plus tard, des fructifications peuvent la soulever et l’endommager.

Pourquoi le bois devient-il bleu ?

Après la germination des pores qui donnent naissance à l’hyphe, se forme le mycélium des champignons de bleuissement. Le mycélium est tout d’abord hyalin (vitreux, coupant) et se répand à l’intérieur du bois, surtout dans les rayons. A un stade plus avancé du développement, se forment des pigments marron (mélanines) dans les hyphes. La coloration bleue du bois provient de la luisance des hyphes, devenues foncées à cause des dépôts de mélanine. L’aspect bleuté du bois est donc un effet optique. C’est le même effet que pour la fumée de la cigarette. La fumée paraît bleue, alors que les particules de cendres sont noires. La coloration du bois bleuté dépend de la concentration de pigments, et donc de la quantité d’hyphes dans le bois. Plus il y a d’hyphes dans le bois, plus la coloration est foncée.

Comment se protéger ?

Le danger d’une attaque de bleuissement sur le bois de pied peut être réduit si le moment est bien choisi pour abattre les arbres, si les grumes sont stockées dans des conditions favorables et surtout si le bois est usiné rapidement.
Dans les scieries, pendant la phase de séchage du bois de grume fraîchement scié, le danger d’une attaque est particulièrement grand. Des produits de protection anti-bleuissement, provisoirement efficaces et écologiques, protègent le bois pendant la phase de séchage, empêchant ainsi une perte de la valeur du bois.
Une imprégnation, faite par exemple au cours du procédé d’imprégnation double-vide, protège le bois d’une attaque de bleuissement secondaire et évite ainsi des travaux de rénovation importants sur les bois vernis.

Einloggen

Bleuissement sur bois de pin scié