Contrôles d’efficacité biologique

Pour l’élaboration des produits de protection du bois, la détermination de leur efficacité contre les microorganismes destructeurs du bois, décolorant le bois et contre les insectes est un critère décisif. La société Dr.Wolman GmbH contrôle l’efficacité de ses produits protecteurs du bois, selon la réglementation standardisée.
Depuis août 2007, le laboratoire de contrôle biologique de la société Dr.Wolman GmbH est certifié d’après la norme DIN ISO 17025 et se distingue ainsi pour la qualité de ses contrôles.

A quoi servent les contrôles d'efficacité biologique ?

Les produits protecteurs du bois, destinés au traitement préventif de bois porteurs et de bois de renfort, nécessitent dans de nombreux pays européens un agrément basé sur les directives de construction. Cet agrément est attribué en Allemagne par l’Institut allemand de la technique de construction. Pour obtenir cet agrément, il faut fournir la preuve de l’effet protecteur du produit de protection du bois : selon l’utilisation du produit, des contrôles d’efficacité biologiques standardisés doivent être effectués.

Welche Prüfungen müssen durchgeführt werden?

En Allemagne, le bois est divisé, selon son domaine d’utilisation, en différentes catégories (DIN 68800, partie 3). Par exemple, le bois utilisé pour les constructions extérieures en contact avec la terre fait partie de la catégorie 4. Dans ces conditions, le bois, exposé aux intempéries, atteint un taux d’humidité qui peut provoquer une attaque de champignons destructeurs du bois.
Les produits protecteurs utilisés à cet effet doivent avoir un effet préventif contre les insectes et les champignons et de plus être résistants aux intempéries.
Les contrôles à effectuer sont fixés dans la norme DIN 599-1 :1996 « contrôles biologiques des produits de protection du bois, dans le respect de certaines exigences ».
Les produits protecteurs destinés aux bois de la catégorie 4 doivent subir un contrôle d’efficacité en laboratoire contre la pourriture brune, la pourriture blanche et la moisissure, selon les normes EN 113 et ENV 807 : ce contrôle est effectué sur des bois ayant été soumis à un processus de vieillissement.
De plus, les poteaux en bois imprégnés doivent subir des contrôles spéciaux pour les bois exposés à l’air (norme EN 252), et éventuellement des contrôles en laboratoire avec différentes sortes de coléoptères et des termites.

Comment s'effectue un contrôle d'efficacité biologique ?

Le principe du contrôle biologique peut s’expliquer brièvement par la norme de contrôle EN 113 « Procédé de contrôle pour la détermination de l’effet préventif contre les basidiomycètes » :
Un échantillon de bois, imprégné de produit protecteur, est exposé à une attaque de champignons dans un flacon de Kolle (récipient spécial pour cultures). Suivant l’efficacité du produit protecteur, les champignons attaquent plus ou moins le petit morceau de bois et le décomposent. Après une période de 4 mois, la perte de masse du bois est la preuve de l’efficacité du produit protecteur. Plus la perte est minime, plus le produit est efficace.
Les champignons utilisés pour ce test sont de vrais parasites : le coniophore des caves, le Trametes versicolor, le lenzite, le polypore soufré, le lentinus et la mérule.

Dr. Reimer Göttsche (†) , faisant l'expertise d'un test dans un champ.
Collaborateur de longue date et pionnier de la protection du bois au sein de la société Dr Wolman GmbH.

Einloggen

Test dans un champ

Test dans des flacons de Kolle