Chêne ( Quercus spp. )

Le chêne fait partie de la famille des Fagacées.

Habitat

Le genre est présent dans tout l’hémisphère Nord. En Europe, on trouve surtout le chêne pédonculé appelé aussi chêne d’Europe (Quercus robur). En Allemagne, c’est, après le hêtre, la sorte de feuillus la plus répandue (9% de tous les arbres) que l’on trouve dans les forêts mixtes.
Le chêne rouvre (Quercus petraea) est plutôt présent dans les régions montagneuses. En Allemagne, on le trouve dans les régions de moyennes montagnes jusque dans les Alpes du Sud.

Caractéristiques

Le chêne est un arbre à feuillage persistant qui, dans des circonstances favorables, forme des troncs pouvant aller jusqu’à 15 mètres de haut et avec un diamètre de 40 à 50 cm. Se trouve rarement en arbustes.
L’aubier, d’une largeur de 2 à 5 cm et d’une couleur allant du blanc jaunâtre au marron clair des chênes locaux diffère nettement du bois de cœur qui a une teinte allant du jaune gris au brun jaunâtre et qui fonce encore plus avec le temps. Le chêne fait partie des feuillus à pores disposés en cercles concentriques : le bois de printemps et le bois d’automne dans un cerne annuel sont donc différents et la surface du bois présente des zébrures et des madrures. Vu que les rayons sont particulièrement grands, ceux-ci sont facilement reconnaissables sur la coupe radiale du bois (miroirs).

Propriétés

Le bois du chêne pédonculé et du chêne rouvre est dur et très résistant. Sa masse volumique est de 0,71g/cm³. En raison de la structure des cernes annuels (pores disposés en cercles concentriques) de ces feuillus, la fermeté du bois augmente quand la largeur des cernes augmente, vu que la part de bois d’automne augmente, par rapport à la part de bois de printemps, relativement constante.

Le bois du chêne pédonculé et du chêne rouvre est dur et très résistant. Sa masse volumique est de 0,71g/cm³. En raison de la structure des cernes annuels (pores disposés en cercles concentriques) de ces feuillus, la fermeté du bois augmente quand la largeur des cernes augmente, vu que la part de bois d’automne augmente, par rapport à la part de bois de printemps, relativement constante.

Usinage

Le bois de chêne est facile à usiner et à travailler avec tout outillage, que ce soit manuellement ou en machine. Le travail avec des lames ou des scies doit être exécuté très soigneusement et n’est faisable qu’avec des outils bien aiguisés. A part certaines sortes particulièrement dures, le bois de chêne se laisse bien scier, profiler, percer, raboter, polir et fendre. Les parties cloutées ou vissées tiennent bien. De même le traitement de la surface du bois ne pose aucun problème.
Faire attention lors du contact du bois de chêne avec des métaux ferreux. Sous l’influence de l’humidité, des taches noires apparaissent sur la surface du bois au contact avec le fer.

Résistance

Le bois de cœur est bien résistant contre les champignons destructeurs du bois (catégorie 2), tandis que l’aubier est très sensible aux attaques de champignons (catégorie 5).

Imprégnabilité

Le bois de cœur du chêne pédonculé et du chêne rouvre n’est pratiquement pas imprégnable ( catégorie d’imprégnation 4 d’après la norme DIN EN 350-2 ), par contre l’aubier est très facile à imprégner ( catégorie 1 ).

Domaines d'utilisation

Les domaines d’utilisation du bois massif du chêne sont très variés : pour les constructions fortement sollicitées, aussi bien à l’intérieur (escaliers, fenêtres, portes, parqueterie) qu’à l’extérieur (ponts, tours, poteaux). Le chêne est utilisé par tradition pour le génie hydraulique et la construction navale Les fûts de chêne sont tout à fait indiqués pour la maturation des cognacs et des vins .Le mobilier rustique est fabriqué dans du chêne de dureté moyenne.
De même, le chêne permet de faire des placages de haute qualité
Le bois de chêne est également apprécié comme combustible ou sous forme de charbon de bois.

Einloggen