Fonctions de la forêt

Les forêts exploitées de façon durable remplissent diverses fonctions pour le bien de l’homme et de la nature. Les forêts sont importantes, d’une part parce qu’elles fournissent du bois, d’autre part parce qu’elles protègent le sol, l’eau, le climat, la flore et la faune. Mais aussi en tant que lieu de repos, la forêt est indispensable pour l’homme.

Fonction économique

Les forêts sont surtout exploitées pour l’extraction du bois, matière première précieuse. Le dernier inventaire sur le patrimoine forestier fédéral de l’année 2006 fait état d’une croissance annuelle du bois d’environ 95 millions de m³, par rapport à un volume d’abattage moyen de 48 millions de m³ au cours des cinq dernières années.
De plus, les forêts fournissent des baies, des champignons, des herbes et du gibier.

Le bois est une des matières premières les plus anciennes et les plus importantes de l’humanité. Tout comme auparavant, la production de bois annuelle dépasse la quantité d’acier, d’aluminium et de béton. Le volume total de la masse de bois dans les forêts du monde entier a été estimé en 2005 par la FAO à quelque 422 gigatonnes. Actuellement, 3,2 milliards de m³ de bois brut sont abattus chaque année, dont la moitié dans les pays tropicaux. Toutefois, la plus grande quantité d’arbres abattus est à noter en Europe de l’Ouest, avec 2,3 m³ par hectare. Presque 50% de la quantité de bois mondiale est utilisée comme bois de chauffage, surtout dans les pays tropicaux, où la production énergétique est encore le mode d’exploitation du bois le plus important. En Europe de l’Ouest, la part du bois de chauffage ne correspond qu’à un cinquième de la quantité de bois abattue.

Comme matériau et matière première, le bois prend de plus en plus d’importance, parce qu’il peut être produit sans CO², qu’il est compatible avec une gestion écologique et durable, qu’il peut être travaillé sans grandes dépenses en énergie et qu’il peut être exploité complètement.

Concernant l’Allemagne, le rapport de 2006 du ministère fédéral de l’alimentation, de l’agriculture et de la protection des consommateurs sur le marché du bois a publié les chiffres suivants, pour les bois de construction les plus importants : Epicéa (y compris sapin et pin douglas), environ 37 millions de m³, soit 60% de la quantité totale de bois abattue d’environ 62 millions de m³ - Pin ( y compris mélèze), environ 12 millions de m³ - Hêtre rouge, environ 10 millions de m³ - Chêne, environ 2,5 millions de m³. Pour tous les bois : tendance à la hausse. Environ 80% des arbres abattus sont des conifères.

Fonction protectrice de la forêt

Les nombreuses ramifications de racines d’arbres empêchent la dégradation du sol par l’eau et le vent, mais aussi par les chutes de pierres et les glissements de pente. En même temps, la forêt, surtout sur les terrains en pente, a une fonction de protection contre l’érosion. Les arbres feuillus, par leur enracinement plus intensif, protègent plus le sol que les conifères. Une forme particulière de la fonction protectrice de la forêt en montagne est la protection contre les avalanches. Les forêts empêchent les formations d’avalanches ou freinent les descentes d’avalanches.

Etant donné que le sol forestier peut, comme une éponge, stocker de grandes quantités d’eau – jusqu’à 200 litres par m² - et ainsi empêche l’écoulement de l’eau en surface, la forêt joue un grand rôle pour la protection de l’eau. Si sa capacité de stockage est épuisée, l’eau, filtrée par le sol, s’écoule et fait monter le niveau de la nappe phréatique. Les eaux de pluie et les eaux provenant de la fonte des neiges s’infiltrent lentement dans le sol et y sont filtrées.

La forêt, sous l’influence des variations de températures quotidiennes, augmente le taux d’humidité de l’atmosphère et favorise la formation de la rosée. Par suite du faible ensoleillement et de la forte humidité, comparé à la pleine terre, l’air de forêt est en général en été plus frais que sur les terres et encore plus frais que dans les villes. Les grandes surfaces forestières dans les environs des villes peuvent influencer le climat de façon positive, les différences de températures provoquant un échange d’air constant.

La forêt a une fonction de protection contre les nuisances, à savoir la capacité de filtrer les aérosols de toutes sortes, les poussières et les substances radioactives. L’effet filtrant des forêts dépend de la taille des feuilles. Un hectare de forêt d’épicéas peut extraire 420 kilos de particules poussiéreuses par filtration ; par contre, une forêt de hêtres en hiver de la même taille ne peut extraire que 240 kilos. Un chêne de 100 ans filtre une tonne de poussières par an : la poussière se pose sur les feuilles et dès la première pluie, disparaît dans le sol. Les gaz sont absorbés par les cimes humides des arbres et sont dissouts par l’eau de pluie. Par suite des différences de climats déjà mentionnées, les régions d’habitat ont un air plus pur et de meilleure qualité. La forêt protège également contre le bruit, les arbres réduisant le bruit venant de la circulation, des zones industrielles et des terrains de sport.

Et la forêt sert bien entendu aussi à protéger les espèces. Beaucoup d’animaux, de plantes et de champignons se sont adaptés à la forêt en tant qu’espace vital. Un chêne d’une hauteur de 30 à 50 mètres et ayant jusqu’à 250 000 feuilles peut faire vivre près de 300 sortes d’insectes : coléoptères, papillons, pucerons, etc.

Fonction de détente de la forêt

Pour les personnes qui recherchent la détente, la forêt représente la nature pure. Elle leur offre le calme, la détente et un air vivifiant. Une métaphore qualifie souvent la forêt de « poumon de la planète ».
Mais depuis quelques années, un nouveau phénomène est à constater : les activités sportives dans la forêt, comme le footing, le VTT, l’escalade, le parapente, le roller, le vélo, etc.., mais surtout la randonnée.
Pour éviter d’éventuelles confrontations, des panneaux indiquent les pistes pour chevaux, les pistes cyclables ou pour VTT ainsi que les pistes de ski de fond. Des terrains de jeux, des emplacements pour barbecue, des aires de stationnement, des parcours de santé et des parcours pédagogiques rendent la forêt encore plus attractive.

Einloggen